Gustave LE GRAY (Paris 1820-Le Caire 1884)

Lot 49
10 000 - 15 000 €
Résultat: 10 000 €

Gustave LE GRAY (Paris 1820-Le Caire 1884)

Flotte franco-anglaise en rade de Cherbourg / The French and English Fleets, Cherbourg, 4-8 août 1858. Épreuve d’époque sur papier albuminé, à partir d’un négatif verre au collodion, montée sur bristol. Signature «Gustave Le Gray» à l’encre rouge apposée sur l’épreuve par un timbre à l’angle inférieur droit. Timbre sec ovale en relief «Photographie Gustave Le Gray & Co Paris», sous l’image, sur le bristol de montage. Image: 28,5 × 39 cm Support: 49,3 × 64,6 cm. Provenance: ancienne famille du Sud-Ouest de la France. Du 3 au 21 août 1858, l’Empereur Napoléon III et l’impératrice Eugénie sont en visite en Bretagne et en Normandie. Du 4 au 8 août 1858, ils font une première étape à Cherbourg. Le couple impérial y accueille la reine Victoria et le prince Albert pour une visite de l’arsenal, de la mise en eau du bassin Napoléon III et le lancement du vaisseau «Ville de Nantes». Cette mise en confiance de l’allié d’aujourd’hui a pour but principal de rassurer l’ennemi d’hier, tout en ayant l’occasion de faire montre de la puissance militaire. Littérature: «Gustave Le Gray» sous la direction de Sylvie Aubenas, Paris BnF, Gallimard, Paris, 2002: illustration page 146, catalogue n° 159 page 370. Collection: Le peintre Gabriel Prieur (1806- 1879), conservait une épreuve identique. L’épreuve présente de très belles tonalités brunes. Traces des défauts du négatif verre, en bas à droite. On observe ces mêmes défauts dans l’épreuve de l’ancienne collection Alfred Armand, conservée par la BnF Gustave LE GRAY. (Paris, 1820-Le Caire, 1884). Remarques sur la qualité des épreuves. Cet ensemble d'oeuvres de Gustave Le Gray se distingue par la fraîcheur et la qualité exceptionnelle des tonalités des épreuves. Elles sont présentées dans l'état où elles ont été découvertes et n'ont subi ni dépoussiérage, ni restauration. Elles sont protégées par des passe-partout modernes au format 60 × 80 cm. Les bristols présentent les défauts habituels des supports de montage des oeuvres de Gustave Le Gray: légères traces chimiques, traces de jaunissement et légères altérations sur le pourtour. Sur le côté gauche des montages, nous constatons des traces de colle dues à d'anciens onglets. Il n'y a pas d'étiquette sur le montage, ni de mention au dos des supports. Ces épreuves ont été tirées à l'époque par le photographe dans son atelier du 35 bd des Capucines à Paris. Les dimensions des oeuvres ont été prises dans l'axe de la hauteur et de la largeur. Comme la plupart des oeuvres de Gustave le Gray, ces épreuves présentent quelques défauts dus aux négatifs, notamment dans les cieux, lesquels ont fait l'objet de restaurations et repiques à l'époque des tirages qui ont souvent foncé avec le temps. Ces défauts ne nuisent en rien à la qualité des images; les plus visibles sont décrits dans les notices. Les titres des épreuves sont ceux donnés par les catalogues du musée de l'Armée et de la Bibliothèque nationale de France
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue