[France] [Marine] [Gravure]. VERNET (Claude…

Lot 55
8 000 - 10 000 €

[France] [Marine] [Gravure]. VERNET (Claude…

[France] [Marine] [Gravure]. VERNET (Claude Joseph, dit Joseph, 1714-1789) ; COCHIN (Charles-Nicolas) ; LE BAS (Jacques-Philippe). Collection des ports de France. Paris, 1760-1780. 17 planches gravées à l'eau-forte et au burin, sous verre et cadres modernes (1 verre manquant, un autre cassé, non examiné hors des cadres).
Rare et importante suite de 17 estampes encadrées, formant un exemplaire quasi complet (à une planche près) de la célèbre Collection des ports de France de Joseph Vernet, et gravées à l'eau-forte et au burin par Charles-Nicolas Cochin et Jacques-Philippe Le Bas.
Cette série comprend trois vues de Toulon, deux de Marseille, Bordeaux et Bayonne, et une de Bandol, Antibes, Sète, Rochefort, La Rochelle, Dieppe, Le Havre et Rouen. Soit 17 vues, dont les 15 réalisées d'après les tableaux de Joseph Vernet, et 2 d'après Cochin (il manque une dernière vue également gravée d'après un dessin de Cochin).
Au début des années 1750, Abel François Poisson, futur Marquis de Marigny, est nommé sur les recommandations de sa soeur, la Marquise de Pompadour alors maîtresse de Louis XV, Directeur des bâtiments, jardins, arts, académies et manufactures royales. Sa formation auprès de grands artistes en Italie et en France aura d'importantes répercussions sur l'évolution des arts et du goût en France. En 1753, Marigny passa commande de 20 tableaux de ports de France (8 pour la Méditerranée, et 12 pour l'Océan) au peintre Joseph Vernet (1714-1789) ; seuls 15 furent réalisés. Vernet, qui avait étudié la peinture en Italie où il avait acquis une réputation qui dépassait déjà les frontières, donna toute la mesure de son talent dans ces tableaux, véritables témoignages de la vie dans les ports. En 1763, son quinzième tableau achevé (port de Dieppe), il interrompit la série, faute de finances suffisantes.
Le succès de la série des ports de France est tel qu'en 1758, les graveurs Charles-Nicolas Cochin (1715-1790) et Jacques-Philippe Lebas (1707-1783) demandent au marquis de Marigny l'autorisation de les reproduire à l'eau-forte et au burin [] Les délais et la complexité de réalisation d'un tel projet conduisent les deux graveurs à envisager une souscription. Les trois premières livraisons s'enchainent entre 1760 et 1764, et la quatrième livraison a lieu en 1767. Or les graveurs s'étaient engagés auprès des souscripteurs à publier 20 planches. Palliant la défection de Vernet, Cochin dessine 3 vues supplémentaires, une du Havre et 2 de Rouen, qui seront gravées par Martini, Choffard et Lebas. Au total, 18 planches ont donc été réalisées, dont 15 d'après les tableaux de Vernet. La série initialement prévue ne sera jamais achevée. Réduite environ au tiers de la surface du tableau, les estampes reproduisent les toiles sans inversion. La suite remporta un franc succès puisque dès 1812, " la Collection gravée des ports de Vernet est devenue extrêmement rare, et le petit nombre d'exemplaires qui circule dans le commerce sont d'un prix auquel ne peuvent atteindre toutes les fortunes ". (Cf. Musée national de la Marine, Les vues des ports de France, Joseph Vernet ; et BnF, notice FRBNF44542165).
Les planches n°1 et 6 (Toulon) sont avant la lettre et portent un titre manuscrit à l'encre.
(Polak, 9413 ; IFF18, Cochin (Charles-Nicolas) le fils, 309-323).
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue