[Livre du XVIe siècle]. ORTA (Garcia da).... - Lot 50 - Kâ-Mondo

Lot 50
Aller au lot
Estimation :
500 - 600 EUR
Résultats sans frais
Résultat : 580EUR
[Livre du XVIe siècle]. ORTA (Garcia da).... - Lot 50 - Kâ-Mondo
[Livre du XVIe siècle]. ORTA (Garcia da). Dell'historia de i semplici aromati, et altre cose; che vengono portate dall'Indie Orientali pertinenti all'uso della medicina. Parte prima [- seconda] In Venetia, appresso Giovanne & Andrea Zenari fratelli, 1589. Deux parties en 1 vol. in-8, [16] f. (dont 2 bl.) ; 347-[6] p. (avec erreurs de pagin.) ; 131-[13] p., fig., [sign. : a-b8 ; A-Y8 ; A-I8], velin souple époque, dos lisse et muet, traces de liens (déboîté, gardes remplacées, couvrure peut-être de réemploi, qq. ff. jaunis, pet. manque en marge du f. B2 2e partie, qq. faibles traces d'eau.)
Troisième édition de la traduction du médecin italien Annibale Briganti (après Venise, 1576 et 1582) de cet ouvrage recherché pour ses notices sur l'Amérique et les Indes. C'est le premier livre sur les plantes orientales et leur utilisation médicinale et le premier ouvrage sur la médecine tropicale écrit par un Européen.
L'illustration composée de figures sur bois dans le texte montre des plantes et drogues exotiques, dont une belle représentation d'un plant de tabac à pleine page.
Le portugais Garcia Da Orta (1501 - 1568) parcourut la côte ouest de l'Inde et de Ceylan de 1534 à 1538 en tant que médecin personnel de Martim Afonso de Sousa qui deviendra gouverneur des Indes. Da Orta nomme et décrit dans son ouvrage les caractéristiques physiques de chaque plante et indique les méthodes de culture et de préparation de remèdes prescrits dans le traitement de diverses maladies. Il décrit également plusieurs maladies asiatiques auparavant inconnues de la médecine européenne, et donne également descriptions de coutumes et pratiques indiennes telles que la mastication du bétel et la consommation de «bangue» (cannabis). La seconde partie de cette édition renferme le traité du médecin et botaniste espagnol Nicolás Monardes (1493-1588) qui décrivit pour la première fois les plantes médicinales du Nouveau Monde. Monardes y parle notamment de Magellan, du caoutchouc brésilien, du tabac, de l'usage du ginseng dans le traitement de la syphilis.
(Sabin, 57669n ; Durling 3421 ; Wellcome I, 4661 ; Palau 99.520).
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue